heart_2

9782253113393-t-204x300

Éditions Le livre de poche, 2013 (151 pages)

Ma note : 11/20

Quatrième de couverture …

Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n’en revient pas de ce bonheur presque écrasant. Elle n’hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l’installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle être une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s’affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre.

La première phrase

« Le premier jour, je la vis sourire. Aussitôt, je voulus la connaître. »

Mon avis …

Il s’agit de ma toute première lecture d’Amélie Nothomb (sortons le champagne !). J’avoue que j’avais quelques a priori. On entend souvent dire que c’est une auteure qui a un style très spécial. Aussi, je m’attendais à une lecture plutôt laborieuse, et en fait surprise, ça a été tout le contraire. Je reste cependant partagée quant à cette lecture.

Antéchrista relate une histoire de manipulation adolescente. Entre Blanche, une adolescente complexée, plutôt solitaire, et Christa, jeune fille solaire et sûre d’elle, va se tisser une relation d’ -amitié- teintée de noirceur et de cruauté. Ce livre rappelle, je trouve, combien la période de l’adolescence peut être dure et parfois compliquée. Quoiqu’il en soit, les personnages m’ont tous beaucoup agacé. J’avais envie que Blanche s’affirme davantage. Et si Christa est une vraie peste, j’ai surtout été déçue par l’attitude des parents. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas vous dévoiler la fin du livre. Même si je n’ai pas accroché plus que ça, je dois reconnaître que l’auteure a ici le talent de réussir à nous faire passer par toute une palette de sentiments : de la pitié à la colère notamment. J’aurais cependant souhaité un roman un peu moins noir.

Un bon livre si l’on souhaite découvrir l’univers Nothomb car il est très facile (et rapide) à lire. Mais j’en resterai sûrement là pour ma part, je ne sais pas si je le relirai un jour.

Extraits …

« Tu vois : tu ne sais rien d’eux et tu as déjà décrété que tu ne voulais pas les connaître. Que tu es méprisante et hautaine ! Christa elle est allée vers toi, vers tes parents. Elle a quelque chose à offrir à chacun. Toi, tu n’as rien pour personne, même pas pour toi. Tu es le néant, Christa est peut-être un peu brusque, mais elle existe, elle au moins. Tout vaut mieux que d’être toi. »

« Ça ne lui suffit pas de voler le peu que j’avais, il faut qu’elle me pourrisse tout ! Elle voit très bien où le bât blesse en moi, elle en abuse, elle jouit de faire le mal et m’a choisie pour victime. Je ne lui apporte que du bien, elle ne m’apporte que du mal. Ça va mal finir, cette histoire. Antéchrista, tu m’entends, tu es le mal, je te terrasserai comme un dragon ! »

Publicités