heart_51

ob_11a196e772ecd03e7121a33af2185bc8_diapositive1

Éditions Pocket, 2013 (398 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Au début, c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher… Parce qu’elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…

La première phrase

« Vous avez déjà rencontré des gens qui font une fête pour leur divorce ? Moi, oui. »

Mon avis …

Je me suis laissée attendrir par le petit chat au bonnet péruvien. Une vraie bouffée d’oxygène et une ode à la bonne humeur ! Gilles Legardinier brosse toute une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres. C’est aussi un livre extrêmement drôle. Ce livre a été un réel coup de cœur, même si je dois reconnaître que l’intrigue s’essouffle un peu dans le dernier tiers du roman.

On y suit le quotidien de Julie, une jeune femme de 28 ans, qui a un don pour se fourrer dans des situations rocambolesques. Le jour où un nouveau voisin emménage juste au-dessus de chez elle, elle met tout en œuvre pour découvrir qui se cache derrière le nom ridicule de Ricardo Patatras. Dés les premières pages, le lecteur se retrouve embarqué dans les folles aventures de Julie, personnage qui illustre à merveille le fameux dicton « le ridicule ne tue » quand on voit sa malchance à se retrouver dans des situations tout à fait incroyables. Le style est léger, et drôle : « Je dois vous confier un autre de mes petits travers : j’ai peur des coquilles St Jacques ». J’ai également ri de bon coeur avec la scène de la boîte aux lettres ou encore la poursuite de Ric’ en voiture. Julie met presque en danger sa vie pour en savoir plus sur son nouveau voisin. Et il ne suffit parfois que d’une simple rencontre pour choisir de reprendre sa vie en main. La jeune femme, qui vient de se faire quitter et qui s’ennuie dans son travail, va en effet entreprendre toute une transformation. Elle change de boulot et pour pimenter sa vie, se lance dans des plans aussi foireux les uns que les autres… pour notre plus grand plaisir !

On retrouve également le thème de l’amitié, la vraie. Les vrais amis étant ceux sur qui l’on peut compter autant dans les bons moments que dans les pires situations. Il y a donc Sophie, la meilleure amie fidèle et complice des 400 coups. Et Jade, celle qui ne tient pas l’alcool ou encore Sarah qui fait une véritable fixette sur les pompiers. Mais la dynamique du livre repose en grande partie sur les situations cocasses et l’écriture drôlissime de Gilles Legardinier. Si je n’avais pas connu le nom de l’auteur, j’aurais d’ailleurs plutôt dit que c’était une femme à l’origine du roman.

En résumé, un roman à lire de toute urgence ! Surtout si l’on a un petit coup de cafard tant ce roman est rempli d’optimisme.

Extraits …

« Ce matin-là j’ai découvert une des sept vérités fondamentales qui commandent l’univers: le bonnet péruvien ne va a personne …… Je ne sais pas si c’est la forme, la matière ou la couleur mais franchement, je comprends que ça énerve les lamas et qu’ils crachent sur des innocents. »

« Le parfum du pain chaud est partout, mélangé à celui des croissants, de la brioche, avec des effluves de chocolat et peut-être même de fraise. Rien qu’en respirant, j’ai déjà pris trois kilos. »

« Il faut tout espérer, au risque d’être déçu. Il faut tout éprouver au risque d’être blessé, tout donner au risque d’être volé. Ce qui vaut la peine d’être vécu vous met forcément en danger. »

Publicités