heart_32

9782253164913-t-185x300

Éditions Le livre de poche, 2014 (687 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s’installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L’enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu’il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu’elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d’autres plus inquiétantes.

La première phrase

« Quand je pense à ma femme, je pense toujours à son crâne. À la forme de son crâne, pour commencer. »

Mon avis …

Un thriller psychologique surprenant et addictif. Je me demande encore comment Gillian Flynn a réussi à puiser autant de manipulation, autant de perversité pour écrire un tel roman. L’auteure nous livre ainsi un récit sombre qui questionne. Il s’agit pour moi d’une bonne surprise, même si j’aurais préféré qu’il traîne en peu moins en longueur à certains moments (le gros point négatif selon moi).

Amy et Nick forment un couple heureux et sans nuages, du moins extérieurement. La crise économique les touchant de plein fouet, ils font le choix de quitter New-York pour une maison pavillonnaire située dans le Missouri, région natale de Nick. L’intrigue démarre le jour de la disparition d’Amy. Le couple vient alors de fêter ses cinq ans de mariage. Nick est le principal suspect, d’autant plus qu’il ne dispose pas d’alibi solide. Les chapitres alternent avec les voix de Nick et d’Amy. La jeune femme a en effet tenu un journal intime depuis le jour de sa rencontre avec son futur mari…

Plutôt sceptique au début, j’ai réellement commencé à accrocher au milieu de ma lecture. L’auteure réussit avec maestria à brouiller  les pistes. J’ai également apprécié me sentir en empathie avec Amy, épouse délaissée et trompée par son mari, pour ensuite me tourner beaucoup plus vers Nick. Mon personnage chouchou reste Margo, la sœur de Nick, qui n’hésite pas à soutenir son frère contre vents et marées.

En résumé, un thriller psychologique réussi. La trame du récit est extrêmement bien construite. Gillian Flynn traque les aléas du coup de foudre, nous livre certains travers de la vie conjugale. La psychologie des personnages est intéressante. Pour faire de cette lecture un gros coup de cœur il m’aura manqué un final moins glaçant (il fait littéralement froid dans le dos, j’aurais apprécié qu’il y ait une justice et que le livre ne se termine pas sur une fin aussi angoissante). De même, j’aurais préféré me sentir embarquée dés les premières lignes, ce qui n’a pas été le cas. Ce roman est cependant à lire, je vous le conseille. Je pense d’ailleurs que je m’y replongerai tant j’ai été marquée par cette lecture. Je suis également curieuse de voir le film. Je ne le connais pas encore mais je compte bientôt y remédier !

Extraits …

« Il y a une différence entre aimer vraiment quelqu’un et aimer l’idée qu’on se fait de quelqu’un. »

« A quoi tu penses, Amy ? La question que j’ai posée le plus souvent pendant notre mariage, même si ce n’était pas à haute voix, même si ce n’était pas à la personne qui aurait pu y répondre. Je suppose que ces questions jettent une ombre funeste sur tous les mariages : A quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’allons-nous faire ? »

« Ça avait été une atroce transformation, un conte de fées à rebours. En l’espace de quelques années seulement, la fille aux grands éclats de rire et au caractère facile s’était littéralement dépouillée de son identité, telle une pile de peau et d’âme sur le sol, et c’est cette nouvelle Amy, amère et cassante, qui était entrée en scène. »

Publicités