heart_2

9782253175629-T

Éditions Le livre de poche, 2014 (275 pages)

Ma note : 10/20

Quatrième de couverture …

Dix nouvelles épicées, salées, mordantes. À déguster sans modération !

La première phrase

« Cela fait cinq ans. Je peux à présent en parler. En parler sans frissonner. »

Mon avis …

Tatiana de Rosnay est une auteure française que je souhaitais découvrir depuis pas mal de temps déjà. N’ayant que moyennement apprécié son roman Rose, j’ai eu envie de me faire un avis plus tranché de ses écrits et ce, en changeant tout à fait de registre puisque cette fois-ci, je me suis dirigée vers des nouvelles. Pour moi, ce recueil est loin d’être une réussite. Si certains récits réussissent tant bien que mal à relever le niveau, j’ai malheureusement trouvé la plupart sans grand intérêt (Amsterdamnation ou encore Dancing Queen) tandis que j’ai trouvé Un bien fou plutôt ridicule. Sitôt lues, sitôt oubliées, ces nouvelles m’ont fait ressentir comme un arrière-goût d’inachevé.

Ce recueil comprend dix nouvelles : Café Lowendal, Amsterdamnation, La tentation de Bel-Ombre, Un bien fou, Ozalide, Sur ton mur, La méthode « K », Constat d’adultère, Dancing Queen, La femme de la chambre d’amour.

Café Lowendal

Il s’agit de la toute première nouvelle qui constitue ce recueil. Gabrielle, romancière à succès, rencontre par hasard Victoria, l’ex compagne de Diego, qui n’est autre que son premier amour et ancien mari. La jeune femme propose à l’auteure de lui donner quelques conseils d’écriture. Elle souhaite en effet écrire un roman. Si j’ai apprécié la thématique de départ, j’aurais cependant préféré que celle-ci soit davantage approfondie. J’ai malheureusement très vite deviné le déroulement de l’intrigue. Cette nouvelle reste sympathique, mais trop prévisible et bien trop survolée à mon goût.

La femme de la chambre d’amour

J’ai déjà été plus emballée. C’est peut-être ma nouvelle préférée, même s’il me manquait comme un petit ingrédient supplémentaire pour réellement l’apprécier. Roxane est une jeune trentenaire en quête de l’amour avec un grand A. En échangeant malencontreusement sa clef usb avec celle d’un homme sur son lieu de travail, la jeune femme tombe avec surprise sur des récits érotiques. Très vite, elle se sent alors de plus en plus attirée par le beau François Del…

En résumé, je n’ai pas été convaincue pour un sou. Heureusement, certaines nouvelles ont su retenir davantage mon intérêt, sans quoi mon avis aurait été extrêmement négatif. Je reste cependant déçue dans l’ensemble. Je regrette presque mon achat… Disons que je m’attendais à mieux avec Tatiana de Rosnay, sa plume me déçoit quelque peu (ou me touche certainement moins que celle d’autres écrivains). D’autant plus que je lis tellement d’avis positifs sur ses romans ! Je ne sais pas encore si j’ai envie de continuer l’aventure avec l’auteure. Peut-être que je me laisserai à nouveau tenter malgré tout… J’espère alors avoir une jolie surprise, sait-on jamais.

Extraits …

(Café Lowendal) « Je ne la connaissais pas. Nous avions un homme en commun. Un homme dont j’avais été très amoureuse, comme lui de moi. Une histoire longue, qui m’avait profondément marquée.
Diego. Le genre d’homme qui traverse une existence comme une comète brûlant tout sur son passage. Et qu’une femme n’oublie jamais. »

(La femme de la chambre d’amour) « Toute résistance était vaine. Roxane retourna devant l’écran. Devant ses mots. Ses mots à lui. »

Publicités