affiche_maya-1

Sortie : 04 février 2015

Réalisation : Alexs Stadermann

Animation, Aventure, Comédie

Ma note : 13/20

Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouveau billet cinéma. Ce début de week-end gris et pluvieux était l’occasion rêvée pour me faire un ciné. Il faut que vous sachiez qu’avec Bonne nuit les petits, Maya l’abeille constitue LE dessin animé que je regardais quand j’étais toute petite. Aussi cela peut vous étonner, mais lorsque j’ai vu qu’une version modernisée arrivait dans nos salles de cinéma, je me suis dit qu’il ne fallait absolument pas que je la rate.

Mon bilan : l’esprit du dessin animé est bien là (c’est une bonne surprise, j’ai toujours la hantise de ne plus rien retrouver de la version originale dans le cas d’une adaptation). Le ton est chou, plein de fraîcheur et de naïveté puisqu’il est avant tout destiné aux jeunes enfants. Ce film d’animation transmet également de jolies valeurs aux tout-petits telles que l’entraide ou encore l’acceptation de la différence. Les adultes y trouveront cependant beaucoup moins leur compte.

Le pitch est simple : dans l’univers extrêmement carré et codifié des abeilles, la petite Maya a bien du mal à trouver sa place. Elle ne souhaite qu’une chose : sortir de la ruche et partir découvrir le monde. Bannie de la ruche par Buzzlina, la conseillère qui compte bien prendre la place de la Reine, Maya croisera tout un tas de nouveaux compagnons à savoir Flip la sauterelle (doublé par Christophe Maé, à ce moment là je me suis d’ailleurs dit « Au secours, faites qu’il ne chante pas ! »), un papillon de nuit ou encore un sympathique bousier. Accompagnée de son meilleur ami Willy, la petite abeille n’est pas au bout de ses péripéties. Je suis contente de voir que la majorité des personnages a été conservée. Quelques ajouts ont même été apportés (les personnages de Buzzlina et l’équipée de frelons notamment). Comme dans le dessin animé initial, tout débute avec la naissance de Maya au sein de la ruche.

LA+GRANDE+AVENTURE+DE+MAYA+L+ABEILLE+PHOTO2-1

Le tout est esthétiquement soigné : les plans dans la prairie avec les grosses fleurs sont magnifiques. J’ai également ri plusieurs fois, notamment au moment de la fête à la vallée du Swing. Les petites chansons rythmées sont effectivement les bienvenues et apportent une certaine dose de bonne humeur.

Mon seul regret reste peut-être le manque de double interprétation à destination des adultes. Je me suis également ennuyée pendant la période guerre entre les abeilles et les frelons, je ne suis pas sûre que cet aspect de guerre entre les insectes était réellement nécessaire. Malgré tout, une adaptation qui reste fidèle au fameux dessin animé de la fin des années 70 (que j’ai pu découvrir une dizaine d’années plus tard) : c’est donc plutôt une bonne surprise.

maxresdefault    489722.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités