un peu

Sortie : 06 mai 2015

Réalisation : Clovis Cornillac

Avec Mélanie Bernier et Clovis Cornillac

Comédie

Ma note : 16/20

Lui : un inventeur de casse-têtes bourru et taciturne. Elle : une jeune pianiste timide qui prépare un concours important. Un appartement mitoyen très mal isolé, quelques énervements et bruitages sonores viennent signer la rencontre entre « Machin » et « Machine ». Entre eux, cela pourrait bien être la guerre… et plus si affinités.

Un peu, beaucoup, aveuglément… Je vous avoue que le titre me laissait plutôt perplexe. Sans compter que je n’apprécie que moyennement Clovis Cornillac. Et puis, je me suis lancée. En ce moment j’ai envie de douceur et de me changer les idées. Je trouvais la bande annonce rigolote, alors j’ai pris mon courage à deux mains et j’y suis allée. Et quelle jolie surprise ! Clovis Cornillac signe ici une comédie romantique légère et anti-morosité. Comme quoi, ce film avait finalement tout pour me plaire : je suis sortie du cinéma avec un grand sourire.

106708-1            image2-2

Entre « Machin » et « Machine », c’est une rencontre sans se voir. Seuls les mots comptent. Ceci ne vous rappelle rien ? Les nouvelles technologies et le monde du net ! Derrière ce film, se cache donc une petite critique de la société, du monde virtuel et de la peur que peut engendrer une vraie rencontre. Avec quelques scènes plutôt drôles au passage : notamment lorsque « Machine » se balade dans tout Paris les yeux rivés sur les chaussures des hommes, à la recherche de chaussures italiennes. 😉

J’aime beaucoup cette thématique de la rencontre amoureuse lorsqu’elle est abordée au cinéma. Bon, je dois reconnaître que l’intrigue n’est pas franchement originale. Mais il y a malgré tout de bonnes trouvailles, et ça fonctionne. Le duo Mélanie Bernier / Clovis Cornillac est topissime, et forcément c’est délicieusement romantique. Je trouve que Clovis Cornillac s’en sort très bien pour une première réalisation. Et je suis surprise de le constater mais je l’ai plutôt apprécié dans son rôle, comme quoi j’ai dû tomber sur quelques navets auparavant pour avoir gardé une aussi mauvaise image de lui en tant qu’acteur. Les seconds rôles sont également intéressants. J’ai beaucoup aimé Lilou Fogli dans le rôle de la grande sœur délurée de « Machine ». Toutes les scènes ne sont pas mémorables loin de là, mais j’ai un petit faible pour la reprise de Respect dans la salle de bain et le dîner à quatre entre voisins face au mur.

En résumé, une comédie pétillante et parfaite pour vous remonter le moral si besoin. Alors oui, le tout est relativement prévisible (on ne peut pas dire le contraire) mais c’est frais, c’est très mignon et ce n’est déjà pas si mal finalement ! Je ne peux que vous la conseiller et ce, même si comme moi vous n’êtes pas forcément très fan de Clovis Cornillac. J’ai passé un joli moment, et je ne regrette pas d’être allée le voir au cinéma.

423135.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx-1

Publicités