heart_4

9782350132273

Éditions Jean-Claude Gawsewitch, 2010 (96 pages)

Ma note : 16/20

Après ma lecture du second tome à la fin du mois de novembre, je n’ai eu qu’une envie : me précipiter sur le tout dernier opus. Et autant vous l’avouer, si j’ai préféré le tome 2 au premier, celui-ci reste et restera mon grand chouchou. Et ce même si j’ai attribué la note de 16/20 aux trois romans graphiques constituant la saga. Je ne sais pas si un tome 4 sortira un jour, mais je l’espère de tout cœur. En attendant, je compte bien relire un peu plus tard les aventures de Joséphine. Et pourquoi pas aller voir le second film adapté pour le cinéma (avec Marilou Berry dans le rôle titre). Même si je préfère largement les BD au tout premier film sorti en 2012.

Je ne m’attendais pas à une évolution aussi soudaine dans la vie de notre héroïne girly préférée. Car ça y est, Joséphine a un amoureux ! Et pas n’importe quel amoureux cette fois-ci s’il vous plaît, car point d’homme déjà pris ou d’homme ne souhaitant aucunement s’engager. Pénélope Bagieu aborde ainsi deux grands thèmes : la construction d’une relation stable et la maternité. J’ai une nouvelle fois été emballée. Joséphine est un personnage si attachant, c’est un peu la bonne copine qui nous ressemble. Et finalement, on ne souhaite même plus la quitter.

Une nouvelle fois, j’ai beaucoup ri. Avec l’arrivée de l’amour avec un grand A, Joséphine est loin de se douter de ce qui l’attend. Ses amis célibataires semblent la fuir, sa mère n’apprécie pas ce nouveau fiancé, mais surtout… elle se doit d’affronter sa belle-famille. Joséphine découvre également que l’amour ne guérit malheureusement ni des doutes, ni des complexes (« Qu’est-ce qu’il pense vraiment de mes fesses ? »). La jeune femme a traversé tellement d’épreuves dans sa vie amoureuse, que l’on est pour autant contente de la voir retrouver le sourire. Joséphine est réellement une saga feel-good, idéale pour se rebooster si besoin, déculpabiliser mais aussi  pour s’interroger, et croire (peut-être à nouveau) en l’amour. J’ai hâte de poursuivre mon aventure avec Pénélope Bagieu.

b21b5f480bd03e415f6f5b106505d0df

Publicités