heart_4

summerset-abbey-tome-2-le-printemps-des-debutantes

Éditions France Loisirs, 2014 (348 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Hiver 1914 : entre le somptueux domaine de Summerset et les quartiers populaires de Londres, les aventures tumultueuses des deux sœurs Buxton et de la jeune Prudence… Depuis la mort de leur père, Rowena et Victoria vivent chez leur oncle à Summerset Abbey. Prudence, la fille de leur préceptrice qui a grandi avec elles, a été réduite au rang de servante. Afin d’échapper à son sort, elle s’est installée à Londres et s’est mariée à la hâte. Pourtant, son cœur est pris par un autre…  À Summerset, la comtesse prépare l’entrée dans le monde de ses deux nièces. Mais tandis que la frêle Victoria s’investit en secret dans le mouvement des suffragettes, Rowena vit un amour interdit… Quels dangers guettent les deux jeunes imprudentes ?

La première phrase

« Victoria arpentait le grand hall de Summerset Abbey en frissonnant d’impatience. »

Mon avis …

Été 2015, j’évoquais mon énorme coup de cœur pour le premier tome de la saga Summerset Abbey. Un an plus tard, il était donc temps que je retrouve Rowena, Victoria et Prudence afin de savoir ce qu’elles étaient devenues. Si cette fois-ci je n’ai pas eu le coup de cœur tant espéré, j’ai retrouvé les personnages avec beaucoup de plaisir. D’autant plus que je trouve ce deuxième opus plus intéressant que le premier : il aborde la condition féminine du début du XXème siècle ainsi que l’émancipation des femmes (via les actions des suffragettes). T. J. Brown signe à nouveau une romance historique toute légère, mais agréable. Une nouvelle fois, je n’ai pas été séduite plus que ça par le style littéraire mais plutôt par l’atmosphère générale, mon attachement pour les personnages.

Pour moi, cette suite est davantage centrée sur le personnage de Victoria. Souhaitant devenir botaniste, la jeune femme entreprend d’écrire des articles autour des bienfaits de certaines plantes et se trouve sur le point d’être publiée. Or une fois arrivée à Londres, c’est la douche froide. Victoria se voit refuser la publication de ses articles sous prétexte qu’elle est une femme… J’ai beaucoup aimé la voir grandir et évoluer. D’une frêle jeune fille qui tombait souvent malade dans le premier tome, Victoria parvient à s’émanciper, et à se faire une place dans la société (notamment en embrassant la cause des suffragettes). Se rapprochera-t-elle de son ami Kit, qui s’éprend de plus en plus d’elle ?

Les autres personnages ne sont pour autant pas en reste. Prudence tente tant bien que mal d’assumer son choix de quitter Summerset, et de se transformer en épouse modèle (en étant mariée à un homme dont elle n’est pas amoureuse ?). Mon personnage préféré reste toujours celui de Rowena. Cette fois-ci, elle me semble pourtant plus effacée. Heureusement, la romance Rowena-Jon ne manque pas de rebondissements. Et la jeune femme tente de s’émanciper à sa manière : en apprenant à piloter des avions !

Pour résumer, un roman qui vaut surtout pour ses personnages, ses romances, mais aussi pour ses petits clins d’œil historiques (le mouvement des suffragettes, les débuts de l’aviation) qui servent ici très bien l’intrigue. Les sentiments de nos trois héroïnes sont exprimés avec une certaine retenue qui sied bien à l’époque. J’ai déjà hâte de clôturer la saga avec le tome 3, en découvrant le destin de nos personnages à la veille de la Grande Guerre.

Extraits …

« La seule façon d’avancer, c’était d’accepter chaque moment qui se présentait. Certains étaient bons, d’autres mauvais, mais il fallait aller de l’avant quoiqu’il arrive. »

« Assise dans le jardin d’hiver, Rowena regardait Kit et Victoria se promener dans la roseraie. Les premières roses commençaient à peine à fleurir. Elles ne s’épanouiraient qu’en juin, dans une explosion de couleurs et de parfums. »

Publicités