363658-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie : 02 novembre 2016

Réalisation : Jonathan Barré

Avec David Marsais et Grégoire Ludig

Comédie

Ma note : 12/20

La semaine dernière, nouvelle virée dans les salles obscures pour aller voir La folle histoire de Max et Léon. Je connais très peu les sketchs du Palmashow. Il faut dire que je suis surtout allée voir ce film pour faire plaisir à mon copain (qui est un adepte de l’humour du duo formé par Grégoire Ludig et David Marsais). Si j’étais au départ très sceptique par rapport à la thématique du film (deux amis d’enfance, nigauds et fainéants, se retrouvent malgré eux au Front), je trouve qu’elle est finalement plutôt bien exploitée. Quelques jolies trouvailles inattendues ou encore la magie d’un duo qui fonctionne bien font que j’ai plutôt passé un bon moment. Avec une réserve cependant, car je crois quand même que je préfère l’humour du Palmashow à petites doses.

516163

La bonne surprise du film : le rythme ne faiblit pas une seule seconde. Devenus soldats, nos deux héros finissent par se faire déserteurs. Le danger rôde alors partout. J’ai particulièrement aimé le fait que très vite, les situations périlleuses se fassent grotesques. Car l’humour de l’équipe du Palmashow joue clairement là-dessus. Si le duo n’oublie heureusement pas de mettre en lumière certaines horreurs de la guerre, les gags jouent aussi sur la caricature. Français, Allemands, résistants ou collabos, tout le monde en prend pour son grade (et j’ai beaucoup aimé ce petit côté décalé). De nombreux personnages entourent le duo, et apportent un peu de piment et parfois de drôlerie à l’ensemble. Je pense surtout au personnage d’Alice Marchal (Alice Vial), à celui de Pichon (Julien Pestel) ou encore à celui d’Eugène (Nicolas Maury).

Qu’est-ce qui finalement fait que je n’ai pas été si séduite que ça ? Je suis bien embêtée, car je crois tout simplement que la mayonnaise n’a pas pris à 100%. C’est un élément qui ne s’explique pas toujours. J’accroche pourtant plutôt bien à l’humour Palmashow, mais peut-être pas pour un format aussi long.

En bref, La folle histoire de Max et Léon est un bon film pour sourire et se changer les idées. J’ai beaucoup aimé certains gags (la propagande tournée en dérision, ou encore la scène présentant les Français se livrant à une vraie comédie musicale). Je ne suis pourtant pas certaine d’avoir envie de revisionner, et pense dorénavant privilégier l’humour Palmashow sur du format court.

maxresdefault

Publicités