heart_32

CVT_Agatha-Raisin-enquete-tome-6--Vacances-tous-risqu_6695

Éditions Albin Michel, 2017 (286 pages)

Ma note : 13/20

Quatrième de couverture …

God damned ! Voilà que James Lacey, le charmant voisin d’Agatha Raisin, a disparu ! Renonçant à lui passer la bague au doigt, comme il le lui avait promis.
C’est mal connaître Agatha. Délaissant son village des Cotswolds pour Chypre, où James et elle avaient prévu de célébrer leur lune de miel, elle part sur les traces de l’élu de son cœur, bien décidée à lui remettre la main dessus ! Mais à peine l’a-t-elle retrouvé, pas le temps de s’expliquer : une touriste britannique est tuée sous leurs yeux. Fidèle à sa réputation, Agatha se lance dans l’enquête, quitte à laisser filer James, las de ses excentricités.

La première phrase

« Agatha Raisin se sentait perdue et très malheureuse. »

Mon avis …

Rien ne va plus pour notre énergique Agatha. Après avoir été lâchement abandonnée devant l’autel, la voici à la poursuite du colonel Lacey, bien décidée à s’expliquer et à reconquérir le cœur de son charmant voisin des Cotswolds. Pour cela, destination Chypre, où Agatha retrouve malheureusement un James froid comme le marbre et sourd à ses reproches… Qu’à cela ne tienne, notre héroïne compte bien éviter de sombrer dans la tristesse et tombe même dans les bras d’un baronnet (déjà rencontré lors d’une précédente aventure) ! Et curieusement, James Lacey se montre on ne peut plus jaloux… Entre disputes et non-dits, notre duo de choc reprend du service pour résoudre le meurtre d’une touriste britannique, rencontrée il y a peu par nos héros.

Pour cette sixième aventure d’Agatha Raisin, nous retrouvons donc un décor pour le moins exotique. Après La quiche fatale, Remède de cheval, Pas de pot pour la jardinière, Randonnée mortelle ainsi que Pour le meilleur et pour le pire, j’avais hâte de retrouver James et Agatha étant donné le final du précédent opus. Il s’agit malheureusement du roman que j’ai le moins apprécié jusqu’ici. Si j’ai adoré l’idée d’une escale chypriote, ô combien dépaysante pour notre Agatha qui souffre de la chaleur de l’île, je me suis quelque peu lassée du tandem James-Agatha. Nos deux personnages jouent encore au chat et à la souris, et ne parviennent pas à communiquer. Espérons que leur relation avancera, d’une manière ou d’une autre, dans le tome suivant. Je n’ai pas non plus vraiment accroché aux (trop) nombreuses descriptions de M. C. Beaton concernant l’architecture de l’île ou encore les curiosités à visiter. Et que dire de la relation (qui s’installe un peu par dépit) entre Agatha et son nouveau prétendant… Je voulais tout sauf ceci pour notre héroïne. À voir ce que l’auteure nous réserve pour la suite.

Côté enquête policière, je suis heureusement plus positive. Je l’ai trouvée de bonne facture quant au mobile du meurtre qui nous est présenté ici. Mrs Bloxby, l’inspecteur Bill Wong manquent à l’appel, et l’atmosphère so british qui fait tout le charme de cette série de romans est bien évidemment moins au premier plan ici, pour autant les personnages secondaires imaginés pour cette intrigue sont plutôt intéressants (Olivia et George Debenham, les Wilcox, mais aussi Angus ou encore Harry). Deux couples, leurs amis respectifs… Qui aurait pu faire le coup ? C’est du déjà vu, et donc plutôt classique, mais ça fonctionne toujours aussi bien. De quoi titiller nos petites cellules grises.

En bref, je suis plutôt partagée quant à cette lecture. Si l’intrigue proposée reste plaisante à suivre, nos personnages semblent un peu tourner en rond sur l’île. Les allers-retours entre l’hôtel et des restaurants, les larmoiements d’Agatha, les scènes avec son nouveau prétendant… J’ai moins accroché que d’habitude. Il n’empêche que je lirai certainement la prochaine aventure d’Agatha Raisin (À la claire fontaine).

Extraits …

« Agatha Raisin, femme autoritaire et dominatrice, venait d’atterrir au milieu d’un des peuples les plus décontractés de la terre. »

Publicités