Agatha Raisin enquête, tome 10 : Panique au manoir • M. C. Beaton

heart_4

49081766_2135329726730955_700097459002540032_n

Éditions Albin Michel, 2018 (284 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Meurtrie d’avoir été abandonnée par James, l’amour de sa vie, Agatha Raisin s’en remet aux présages d’une diseuse de bonne aventure : elle trouvera l’amour, le vrai, dans le Norfolk. Qu’à cela ne tienne, Agatha quitte Carsely et s’installe dans un charmant cottage de Fryfam où elle attend le prince charmant en écrivant son premier roman policier : Panique au manoir. Un titre prédestiné car, après une série d’étranges phénomènes, le châtelain du village est assassiné et les soupçons se portent tout naturellement sur Agatha, dont le conte de fées vire au cauchemar.

La première phrase

« Agatha Raisin vendait sa maison et quittait Carsely pour de bon. »

Mon avis …

Une nouvelle fois, pour sa dixième enquête, notre Sherlock en escarpins fait mouche. Changement de décor : après Carsely, direction le Norfolk où notre Agatha Raisin loue un cottage. Si virées au pub, commérages et tea time se succèdent, Fryfam est loin d’être une bourgade paisible lorsque le notable du village, résidant au manoir, est retrouvé la gorge tranchée. Meurtre avéré ou mauvais coup des fées (selon les croyances des habitants du village), Mrs Raisin compte bien lever le voile sur ce nouveau mystère.

Si certains opus se montrent plus réussis que d’autres, c’est toujours avec autant de plaisir que je retrouve les personnages de cette série de romans. Humour so british et coups de théâtre sont toujours au rendez-vous, et je dois dire que j’ai plutôt aimé ce tome-ci. Après avoir été quelque peu malmenée par son auteure, Agatha retrouve enfin le sourire à la fin de cette enquête. Je n’ai donc maintenant qu’une hâte après ce dénouement plutôt inattendu : connaître la suite !

Sir Charles est à nouveau présent dans cette enquête, puisqu’il se joint à Agatha pour jouer les détectives en herbe. Je l’ai trouvé moins agaçant que d’habitude, et c’est tant mieux. J’ai également adoré retrouver la douceur et le bon sens de la femme du pasteur, Mrs Bloxby, qui suit depuis toujours les péripéties amoureuses et les aventures extraordinaires d’Agatha. Pour une fois, son personnage ose d’ailleurs dépasser une certaine neutralité pour donner son avis et ses conseils…

Concernant l’enquête policière en elle-même, les fausses pistes se succèdent. M. C. Beaton nous livre à nouveau toute une galerie de personnages : des femmes au foyer délaissées, des hobereaux prêts à tout pour faire fortune et devenir membres du club de chasse, en passant par des maris faisant les yeux doux à Rosie, la tenancière du pub… L’atmosphère est une nouvelle fois propice aux jalousies, mensonges et secrets. De quoi donner du fil à retordre à notre duo d’apprentis enquêteurs.

Vous l’aurez compris, je suis toujours sous le charme de cette série et de notre héroïne au caractère bien trempé. L’ambiance de cette saga est toujours aussi délicieuse : cosy, drôle et réconfortante à souhait.

Extraits …

« “Allez, raconte-moi ce qui se passe ici.”
Tout en vaquant à ses tâches culinaires – ôter l’emballage en carton, percer la pellicule de film alimentaire et mettre les barquettes au micro-ondes -, Agatha lui raconta tout sur les fées de Fryfam et le vol du Stubbs.
“Pas de meurtre ? s’enquit Charles. En général, là où tu passes, les gens trépassent.” »

2 commentaires sur “Agatha Raisin enquête, tome 10 : Panique au manoir • M. C. Beaton

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :