Le couteau sur la nuque • Agatha Christie

heart_4

52629659_2167712650159329_5372915112753496064_n

Éditions Le livre de poche, 2017 (222 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Lady Edgware ne supporte pas la contradiction. Et son mari lui donne bien du souci : il refuse de divorcer. Que faire ? Mais charger Hercule Poirot de la débarrasser du gêneur, bien sûr ! Lady Edgware a tendance à confondre tueur à gages et détective… Mais peu importe, après tout, puisque son mari vient d’avoir la bonne idée de mourir. Assassiné.

La première phrase

« Le public a la mémoire courte. L’indignation et l’intérêt passionnés soulevés par le meurtre de George Alfred St Vincent Marsh, quatrième baron Edgware, font déjà partie du passé. »

Mon avis …

Après Le train bleu (lu l’été dernier), place à une nouvelle enquête en compagnie de ce cher Hercule Poirot avec Le couteau sur la nuque (1933). J’ai toujours pour projet de lire les Poirot dans leur ordre de publication. Puisque j’avais déjà lu La maison du péril (1932) courant 2016, je continue donc sur ma lancée.

Hercule Poirot et le capitaine Hastings, revenu pour un temps d’Amérique du Sud, profitent d’une belle soirée en assistant à un spectacle donné par Carlotta Adams, une imitatrice renommée. Ils y font la connaissance de Lady Edgware, alias Jane Wilkinson (son nom de scène en tant qu’actrice). Alors que celle-ci soumet une requête inattendue à notre détective belge préféré (il s’agirait simplement de l’aider à divorcer de son Lord de mari), catastrophe : Lord Edgware est retrouvé mort le lendemain, un coup de poignard dans la nuque ! La veuve va une nouvelle fois solliciter Poirot, mais cette fois-ci pour prouver son innocence. Mais alors à qui profite le crime ? Il faut dire que Lord Edgware était plutôt du genre détestable.

Sans grande surprise, je me suis à nouveau plongée avec délice dans cette enquête signée Dame Agatha. J’ai été ravie de retrouver Hastings, d’autant que l’intégralité de l’affaire nous est ici uniquement retranscrite à travers son regard. J’aime toujours autant le côté franc, fidèle, et très terre à terre du capitaine. C’est un personnage auquel on peut facilement s’identifier dans le sens où il n’a pas, comme tout bon lecteur, les petites cellules grises d’Hercule Poirot. Une nouvelle fois, de fausse piste en fausse piste, je serai totalement passée à côté de l’identité du ou de la coupable.

Côté Poirot, nous retrouvons notre héros en grande forme (surtout pour ce qui est de vanter les qualités de son ami le capitaine Hastings !) même si l’enquête lui donne ici du fil à retordre. J’aime particulièrement quand les enquêtes se clôturent par un twist final, ce qui est le cas ici (pour mon plus grand bonheur).

En bref, Le couteau sur la nuque est une nouvelle fois un bon cru. J’ai l’impression de me répéter mais je suis tellement heureuse que les enquêtes d’Agatha Christie existent. Elles ont toujours eu sur moi un pouvoir réconfortant, relaxant. Les années passent, et curieusement c’est encore le cas. J’aime suivre Poirot, Japp et Hastings, dans cette Angleterre apaisante. Le temps s’arrête alors, le temps de quelques pages.

Extraits …

« Ne savez-vous pas, mon ami, que chacun de nous est un profond mystère, un labyrinthe de désirs, de passions et d’attitudes conflictuelles ? Mais oui, c’est vrai. On se forme ses petits jugements… Malheureusement, neuf fois sur dix, on se trompe. »

« – Vous, plein d’humilité ?
– Parfaitement. Sauf, je l’avoue, que je suis fier de ma moustache ! Je n’ai rien trouvé de comparable dans tout Londres. »

14 commentaires sur “Le couteau sur la nuque • Agatha Christie

Ajouter un commentaire

    1. Tu verras qu’il est plutôt chouette, j’ai été surprise du dénouement final. Je continuerai en tout cas à lire tes chroniques (plus encore lorsqu’il s’agit d’Agatha Christie) avec beaucoup de plaisir.

      J'aime

    1. Chouette alors ! C’est vrai qu’elle ne fait peut-être pas partie des plus connues, mais mes enquêtes préférées ne sont pas toujours des grands titres (à part Mort sur le Nil et Dix petits nègres que j’adore toujours autant) !

      Aimé par 1 personne

      1. Je l’avais plutôt bien aimé moi aussi. Tu as une préférence entre les Poirot, miss Marple ou encore les Beresford ? Après Poirot, j’essayerai sans doute les miss Marple même si ça risque de me prendre de nombreuses années le temps de tout finir (mais tant mieux après tout). 😀

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai lu un seul miss Marple, mais c’était il y a des années… Je connais plus certaines intrigues par la série télé. Mais rien ne vaut la lecture des romans donc je compte bien m’y mettre un jour !

        Aimé par 1 personne

Répondre à Bénédicte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :