Once upon a time in Hollywood

once-upon-a-time-in-hollywood2019

Sortie : 14 août 2019

Réalisation : Quentin Tarantino

Avec Leonardo Di Caprio et Brad Pitt

Drame, Comédie

Ma note : 15/20

Si je vais de moins en moins au cinéma, je ne boude pas mon plaisir lorsqu’il s’agit de me rendre dans les salles obscures. Cette semaine, j’ai eu l’occasion d’aller voir le dernier Tarantino : ce fut pour moi une bonne surprise. Once upon a time in Hollywood est un film déroutant, difficile à étiqueter. Il rend cependant un bel hommage au cinéma, et est magnifiquement porté par ses interprètes.

1969. Alors que Rick Dalton, star de feuilletons télévisés, et Cliff Booth, cascadeur, poursuivent leur carrière, l’idéal du flower power est en train de s’éteindre. Rick traverse une vraie crise existentielle, tout en courant les cachets pour jouer des méchants à la télé. Cliff semble davantage vivre au jour le jour, mais tout un chacun murmure qu’il aurait tué sa femme… Tous deux vont traverser le Los Angeles des sixties, croiser Sharon Tate ou encore rencontrer des hippies.

2488029 - ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD

Quel film singulier ! Esthétiquement, le film est très réussi. La reconstitution des années 60 est formidable, et avec la bande son j’ai réellement eu l’impression de voyager dans le temps. Si certains spectateurs ont pu critiquer le film pour son scénario, ses longueurs, je n’ai pas eu le même ressenti. Je n’ai pas vu le temps passer (alors que le film dure 2h40), et j’ai été touchée par la manière dont Tarantino a voulu transmettre son amour pour le cinéma. Des héros tels qu’on n’en trouve plus aujourd’hui. De vieux génériques. Des scènes à la sauce western. Le réalisateur nous montre que cette magie liée au cinéma permet même de réparer l’Histoire (je pense ici à Sharon Tate). Once upon a time in Hollywood est pour moi un film contemplatif. On en prend plein les mirettes !

mv5bowjimzc3mdqtytflzc00yzi4lwfmngutnjy1mmqzytdindq5xkeyxkfqcgdeqxvynjg2njqwmdqat-v1-sy1000-cr0-0-1485-1000-al-1564660704 Once-Upon-a-Time-in-Hollywood-3

Et… il y a ce final. Qui déroute, qui met mal à l’aise (on pense forcément à Roman Polanski et à ce qu’il a pu ressentir devant cette fin). Sans cela, j’aurais peut-être eu un véritable coup de cœur pour ce film. Si je n’ai pas aimé la manière dont ce dénouement nous est présenté (trop de violence, ça tombe dans le burlesque), j’ai heureusement adhéré à l’idée de Tarantino pour ce qui est de “jouer” avec l’Histoire, pour pouvoir la réinventer. J’ai maintenant très envie de lire California girls, de Simon Liberati, afin d’en apprendre davantage sur Sharon Tate.

4 commentaires sur “Once upon a time in Hollywood

Ajouter un commentaire

  1. Je le regarderai en dvd. « Jouer » avec l’Histoire alors que des protagonistes sont encore en vie me dérange un peu…Le livre de S.Liberati est pas mal ; bonne lecture !
    Bonne reprise, et semaine !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :