Le Horla (et autres nouvelles) • Guy de Maupassant

heart_42

M02266147056-large

Éditions Pocket, 2004 (92 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Invisible, indéfinissable, malfaisante, la « chose » rôde déjà autour de lui. L’homme est pris de fièvres, d’insomnies, de cauchemars. L’eau de sa carafe disparaît, la tige d’une rose se brise sous ses yeux, les pages de son livre tournent d’elles-mêmes. Perd-il la raison ? À l’angoisse succèdent la peur et bientôt l’épouvante. Une lutte démoniaque se prépare entre l’homme et cette image maléfique de lui-même qui le dévore peu à peu et s’empare de lui. Qui est cet Autre qui maintenant crie son nom, « le Horla » ? « C’est lui, qui me hante ! Il est en moi, il devient mon âme ; je le tuerai ! ». Le thème de la folie court comme un motif effrayant chez Maupassant, que la maladie mentale emportera à l’âge de quarante-trois ans. Mais Le Horla, journal d’un fou, demeure l’œuvre d’un artiste au sommet de son art, une des plus troublantes de la littérature fantastique.

La première phrase

« 8 mai – Quelle journée admirable ! J’ai passé toute la matinée étendu sur l’herbe, devant ma maison, sous l’énorme platane qui la couvre, l’abrite et l’ombrage toute entière. »

Mon avis …

Après avoir lu Une vie, Boule de suif ou encore Les contes de la bécasse, il me tardait de recroiser la route de Maupassant, à la découverte de nouveaux classiques. Car Guy de Maupassant possède un réel don de conteur. Dès les premières lignes, je me trouve toujours happée par les mots, les phrases, et les pages tournent à une vitesse folle. J’ai à nouveau retrouvé ceci (à ma plus grande joie) en lisant Le Horla. Curieusement, c’est une nouvelle que je n’avais jusqu’ici jamais lue. Je comprends maintenant pourquoi elle fait date dans la bibliographie de son auteur. Elle est si particulière, et en même temps passionnante. J’ai aussi forcément pensé au vécu de l’auteur autour de la maladie. Cette nouvelle a alors pour moi pris un autre sens, tout en faisant froid dans le dos.

Le recueil que j’ai pu lire comporte cinq nouvelles : Le Horla, Un fou ?, La folle, Lettre d’un fou et La peur. Je ne connaissais que La folle pour l’avoir lue dans mon édition de Boule de suif.

Dans Le Horla, le lecteur est invité à rencontrer un homme plutôt aisé, installé en Normandie. Très vite, une angoisse, d’abord sourde, s’installe dans la vie de ce personnage. Tenace, elle résiste, pour finalement prendre de plus en plus de place, quitte à dévorer l’existence de notre héros. Des éléments surnaturels peuvent ici faire douter le lecteur. Le Horla, on le perçoit, on le ressent, mais on le voit pas. L’écriture de Maupassant est à la fois fine et magistrale. J’ai réussi à ressentir de l’empathie pour le narrateur, le fait de le voir frappé de solitude (du moins être seul en compagnie du Horla) ne fait que renforcer l’horreur de ce qui lui arrive. Le dénouement de cette nouvelle me restera de même en mémoire : notre personnage devra (ou pensera devoir) prendre une décision radicale pour se libérer du Horla. Dès lors, plusieurs interprétations sont possibles quant au devenir du narrateur.

J’ai moins accroché aux autres nouvelles de ce recueil. Un fou ? décrit les pouvoirs d’un magnétiseur, tandis que La folle se déroule pendant la guerre contre les Prussiens. Raccroché au courant du réalisme, Maupassant devait aussi être une personnalité pessimiste. Je suis souvent frappée par le final de ses écrits. Je compte pour autant poursuivre sur ma lancée, pourquoi pas en lisant Bel-Ami la prochaine fois ?

Extraits …

« Ai-je perdu la raison ? Ce qui s’est passé, ce que j’ai vu la nuit dernière est tellement étrange, que ma tête s’égare quand j’y songe ! Comme je le fais maintenant chaque soir, j’avais fermé ma porte à clef ; puis, ayant soif, je bus un demi-verre d’eau, et je remarquai par hasard que ma carafe était pleine jusqu’au bouchon de cristal. »

8 commentaires sur “Le Horla (et autres nouvelles) • Guy de Maupassant

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :