Recherche

La bibliothèque de Bénédicte

Auteur

Bénédicte

Ma liste au Père Noël

images

La période des fêtes de fin d’année est toujours un moment que j’apprécie beaucoup. Elle reste pour moi un symbole de retrouvailles familiales, de cadeaux échangés, de foie gras et de petits toasts délicieux servis avec l’apéritif. Sans oublier le traditionnel sapin. Lire la suite

Publicités

Le meurtre de Roger Ackroyd • Agatha Christie

heart_4

9782253006961-T

Éditions Le livre de poche, 2016 (222 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l’industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr Sheppard. La veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plus tôt, elle a assassiné son mari. Lire la suite

Cadavre exquis • Pénélope Bagieu

heart_32

A62718

Éditions Gallimard, 2010 (124 pages)

Ma note : 14/20

Vous commencez à me connaître, j’aime beaucoup l’univers de Pénélope Bagieu. Depuis janvier 2015, date de la création de mon blog, j’ai eu l’occasion de lire et de chroniquer : Ma vie est tout à fait fascinante, la trilogie Joséphine (tome 1tome 2tome 3), Culottées (tome 1tome 2) ou encore La page blanche. Lire la suite

La serpe • Philippe Jaenada

heart_32

9782260029397

Éditions Julliard, 2017 (634 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n’est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l’unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l’arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d’un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l’enquête abandonnée. Alors que l’opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s’exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud.
Jamais le mystère du triple assassinat du château d’Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d’Henri Girard, jusqu’à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu’à ce qu’un écrivain têtu et minutieux s’en mêle… Lire la suite

Tintin au pays des Soviets • Hergé

heart_32

9782203001008

Éditions Casterman, 2016 (141 pages)

Ma note : 12/20

Je dois vous avouer une chose : les aventures de Tintin m’ont toujours captivée. Petite, je ne ratais jamais les albums d’Hergé adaptés en dessin animé. Lire la suite

Au revoir là-haut

196053.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie : 25 octobre 2017

Réalisation : Albert Dupontel

Avec Albert Dupontel et Nahuel Perez Biscayart

Comédie dramatique

Ma note : 16/20 Lire la suite

Lettres choisies de la famille Brontë • recueil de Constance Lacroix

heart_51

Lettres-choisies-de-la-famille-Bronte

Éditions La table ronde, 2017 (591 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Si les œuvres des sœurs Brontë sont connues de tous, il n’en va pas de même pour leur correspondance, a fortiori en France où elle n’avait pas encore été traduite. Le présent recueil réunit plus de trois cents lettres de cette famille hors norme.
Celles de Charlotte à son amie Ellen Nussey ou à ses éditeurs londoniens, tantôt véhémentes, tantôt mélancoliques, sont d’une humilité extrême. Durant sa courte existence, Charlotte s’éloigne rarement de la cure de Haworth où elle veille tour à tour son frère et ses sœurs dans leurs derniers instants. De ces deuils, la jeune femme, qui ne place jamais l’art au-dessus de la vie, laisse des témoignages d’une grande pudeur.
S’ajoutent à cet autoportrait non prémédité les lettres de son frère Branwell, où transparaît la déchéance d’un esprit prometteur : celles d’Emily, plus rares et d’une austérité caractéristique ; celles d’Anne, en forme de professions de foi ; et, enfin, celles de leur père, qui révèlent une tendresse et un humour inattendus, bien loin des traits sévères sous lesquels il est souvent dépeint. Lire la suite

Bilan : Septembre et Octobre 2017

il_570xN.382160032_gjni

(Graham Gercken)

Les articles à ne pas manquer :

Cinq lectures idéales pour Halloween

Mes envies pour la fin de l’année

Mes vacances en Grèce

BILAN CINÉ

203328.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

BILAN LECTURE

(si vous souhaitez lire ou relire un billet, il faut cliquer sur la couverture) :

heart_51

Un coup de cœur automnal !

21752301_1880635195533744_1217502262566628274_n

heart_4

Quatre bonnes lectures

9147oLXAgKL 9782253002888-001-T

summerset-abbey-tome-3-le-temps-des-insoumises 002430577
Lire la suite

Pauline • Alexandre Dumas

heart_4

9147oLXAgKL

Éditions Folio, 2004 (208 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Pauline (1838) est un des premiers romans de Dumas, où Monte-Cristo se trouve en germe. C’est un livre qu’il a écrit seul, et qui se déroule de son temps. La fiction brode sur les thèmes du roman gothique, en « noir », nuit, cottage en ruine, sentes perdues, passages secrets, brigands impitoyables, héroïne enterrée vivante, substitution de cadavres.
Pauline fait face à un bourreau mystérieux, « homme fatal ». C’est le roman d’une jeunesse déboussolée qui tente de se faire une place dans une société mesquine. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑