Recherche

La bibliothèque de Bénédicte

Catégorie

Classiques

Agnès Grey • Anne Brontë

heart_4

9782352873143

Éditions Archipoche, 2012 (276 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Élevée au sein d’une famille aimante, la jeune Agnès Grey, fille d’un pasteur ruiné du nord de l’Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante.
Pleine de bonnes intentions mais inexpérimentée, elle se heurte bien à l’hostilité des Bloomfield, une famille de commerçants enrichis, égoïstes et snobs. Désarmée face à l’indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, elle sera renvoyée au bout de quelques mois. Sans désemparer, et dans l’obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Jusqu’à l’arrivée du jeune vicaire Edward Weston…
Paru la même année que Les Hauts de Hurlevent et Jane Eyre de ses sœurs Emily et Charlotte, Agnès Grey est une chronique réaliste non dénuée d’humour. C’est aussi un plaidoyer pour la condition des gouvernantes, largement inspiré de l’expérience vécue d’Anne Brontë. Lire la suite

La machine à assassiner • Gaston Leroux

heart_51

lamach10

Éditions du Rocher, 2008 (316 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Après les aventures décrites dans La Poupée sanglante, la peur s’abat à nouveau sur Paris. Alors que le relieur d’art Bénédict Masson a été guillotiné pour avoir tué de nombreuses femmes, les mystères continuent. Bénédict Masson avait toujours clamé son innocence, qu’en est-il maintenant après sa mort ?
La Machine à assassiner est la suite directe de La Poupée sanglante de Gaston Leroux. On y retrouve le même mélange d’aventures, d’intrigue policière, de fantastique que dans la première partie. Et le tout écrit avec la même poésie noire. Un chef-d’œuvre injustement oublié. Lire la suite

Les diaboliques • Jules Barbey d’Aurevilly

heart_32

jules-barbey-d-aurevilly-les-diaboliques

Éditions Le livre de poche, 2013 (350 pages)

Ma note : 13/20

Quatrième de couverture …

Quant aux femmes de ces histoires, pourquoi ne seraient-elles pas Les Diaboliques ? N’ont-elles pas assez de diabolisme en leur personne pour mériter ce doux nom ? Diaboliques ! il n’y en a pas une seule ici qui ne le soit à quelque degré. Comme le Diable, qui était un ange aussi, mais qui a culbuté, la tête en bas, le… reste en haut ! Pas une ici qui ne soit pure, vertueuse, innocente. Monstres même à part, elles présentent un effectif de bons sentiments et de moralité bien peu considérable. Elles pourraient donc s’appeler aussi « les Diaboliques », sans l’avoir volé… On a voulu faire un petit musée de ces dames. L’art a deux lobes, comme le cerveau. La nature ressemble à ces femmes qui ont un œil bleu et un œil noir. Voici l’œil noir dessiné à l’encre – à l’encre de la petite vertu.

Barbey d’Aurevilly. Lire la suite

Vera • Elizabeth von Arnim

heart_4

3446656509

Éditions 10/18, 2000 (286 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Quelques mois après la mort mystérieuse de Vera, Everard Wemys se remarie avec Lucy, de vingt ans sa cadette. Mais le souvenir omniprésent de Vera, les doutes relatifs à sa mort (accident, suicide, voire crime ?) font planer sur le couple, qui s’est installé à la campagne, dans la grande maison où eut lieu le drame, une ombre noire que ni l’un ni l’autre ne parviendront à chasser.
Après avoir lu Vera, Bertrand Russell, alors beau-frère d’Elizabeth von Arnim, avoua : « J’ai donné à mes enfants un conseil de prudence : n’épousez jamais une romancière. » Lire la suite

Les trois mousquetaires • Alexandre Dumas

heart_51

9782266239127

Éditions Pocket, 2012 (705 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Le succès de leurs aventures ne s’épuisera jamais : Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan sont sortis des bibliothèques pour descendre dans la rue. Depuis un siècle et demi, ils nous enseignent l’amitié, l’insolence et l’audace. Pour sauver son orgueilleuse et mélancolique reine, le quatuor mythique de la chevalerie française affronte la noirceur de Richelieu et la perfidie de Milady.
Unis par une fraternité sacrée qui les rend invincibles, ils incarnent le charme et l’indépendance de tout un peuple. Mais la flamme et la vitalité qui émanent de chaque page de ce roman reste un mystère : il en va ainsi de tous les chefs-d’œuvre. Lire la suite

Nadja • André Breton

heart_2

9782070360734

Éditions Folio, 2015 (190 pages)

Ma note : 10/20

Quatrième de couverture …

« J’ai pris du premier au dernier jour, Nadja pour un génie libre, quelque chose comme un de ces esprits de l’air que certaines pratiques de magie permettent momentanément de s’attacher, mais qu’il ne saurait être question de se soumettre. J’ai vu ses yeux de fougère s’ouvrir le matin sur un monde où les battements d’ailes de l’espoir immense se distinguent à peine des autres bruits qui sont ceux de la terreur et, sur ce monde, je n’avais vu encore que des yeux se fermer. » Lire la suite

L’étranger • Albert Camus

heart_32

16117_aj_m_1375.pjpeg

Éditions Folio, 2011 (184 pages)

Ma note : 12/20

Quatrième de couverture …

« Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s’est ouverte, c’est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j’ai eue lorsque j’ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n’ai pas regardé du côté de Marie. Je n’en ai pas eu le temps parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français. »

L’étranger est le premier roman d’Albert Camus, Prix Nobel de littérature en 1957. Lire la suite

Ma cousine Rachel • Daphné du Maurier

heart_4

51PNyP0uRDL._SX310_BO1204203200_

Éditions Le livre de poche, 2016 (383 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Sans la connaître, Philip déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu dans leur beau domaine de Cornouailles, a épousée soudainement pendant un séjour en Italie. Quand Ambroise lui écrit qu’il soupçonne sa femme de vouloir l’empoisonner, Philip le croit d’emblée…
Le don du suspense psychologique propre à la célèbre romancière anglaise est particulièrement éclatant dans Ma cousine Rachel. Lire la suite

Mort sur le Nil • Agatha Christie

heart_4

71M2fRclMXL

Éditions Le livre de poche, 2015 (288 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Ce n’est pas très joli de voler le fiancé de sa meilleure amie. Et même si l’amie en question semble se résigner, la ravissante et riche Linnet Ridgeway a bien des raisons d’être inquiète… Surtout quand le hasard les rassemble, pour une croisière sur le Nil, avec de troublants personnages, dans une atmosphère lourde de sensualité et de cupidité. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑