La dame de pique • Alexandre Pouchkine

heart_42

151652275_2730616640535591_6494581632722942009_n

Éditions Sarbacane, 2016 (61 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Une nuit d’hiver, à Saint-Pétersbourg, cinq amis discutent du secret que détiendrait la vieille et richissime comtesse Anna Fedotovna : une combinaison de trois cartes gagnantes au jeu. Fasciné, Hermann, jeune officier pauvre témoin de la scène, décide de séduire la demoiselle de compagnie de la comtesse, afin de découvrir le secret… Lire la suite « La dame de pique • Alexandre Pouchkine »

Les précieuses ridicules • Molière

heart_32

120261111_2616999255230664_4882524250034713755_n

Éditions Pocket, 2018 (61 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

En novembre 1659, l’énorme succès des Précieuses ridicules surprend Molière. Le public plébiscite son génie comique. Il découvre alors que son théâtre dispose d’une matière inépuisable : la satire des mœurs de l’époque, ses excès, ses vices, ses ridicules – qui sont d’ailleurs intemporels. Mais il ne sait pas encore que les manières prétentieuses de Cathos et Magdelon, ces deux êtres dévorés de snobisme et de mondanité, ne quitteront jamais le répertoire. La farce joue aujourd’hui encore de ses stratagèmes et de ses déguisements, et s’incarne dans des gens que l’on croise tous les jours. Lire la suite « Les précieuses ridicules • Molière »

La pierre de lune • W. Wilkie Collins

heart_32

87172699_2434442190153039_3890518356108771328_n

Éditions du Masque, 2017 (570 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

« La Pierre de Lune se vengera ! »
Mais que veut dire le brahmane mourant qui lance cet anathème sur la famille Verinder ? Vous le saurez en pénétrant dans le monde à tiroirs de ce roman dont l’héroïne, Rachel, est une intrépide jeune fille de 18 ans. Il y sera question d’un diamant baptisé Pierre de lune qui attise les convoitises et sème le malheur sur son passage et d’un policier de Scotland Yard, le sergent Cuff, aux manies surprenantes, qui aura pour mission de démêler l’écheveau serré d’une intrigue complexe comme Collins en a le secret. Au cours de l’enquête, vous croiserez aussi le très étrange Gabriel Betteredge et la non moins excentrique Miss Clack… Lire la suite « La pierre de lune • W. Wilkie Collins »

Le Horla (et autres nouvelles) • Guy de Maupassant

heart_42

M02266147056-large

Éditions Pocket, 2004 (92 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Invisible, indéfinissable, malfaisante, la « chose » rôde déjà autour de lui. L’homme est pris de fièvres, d’insomnies, de cauchemars. L’eau de sa carafe disparaît, la tige d’une rose se brise sous ses yeux, les pages de son livre tournent d’elles-mêmes. Perd-il la raison ? À l’angoisse succèdent la peur et bientôt l’épouvante. Une lutte démoniaque se prépare entre l’homme et cette image maléfique de lui-même qui le dévore peu à peu et s’empare de lui. Qui est cet Autre qui maintenant crie son nom, « le Horla » ? « C’est lui, qui me hante ! Il est en moi, il devient mon âme ; je le tuerai ! ». Le thème de la folie court comme un motif effrayant chez Maupassant, que la maladie mentale emportera à l’âge de quarante-trois ans. Mais Le Horla, journal d’un fou, demeure l’œuvre d’un artiste au sommet de son art, une des plus troublantes de la littérature fantastique. Lire la suite « Le Horla (et autres nouvelles) • Guy de Maupassant »

L’héritier • Vita Sackville-West

heart_2

006193599

Éditions Autrement, 2019 (185 pages)

Ma note : 11/20

Quatrième de couverture …

Peut-on tomber amoureux d’un lieu ? Quand Peregrine Chase hérite du domaine de Blackboys dans la campagne anglaise, il n’a qu’un désir : le vendre, éponger ses dettes et retourner à sa vie de citadin. Mais alors qu’il découvre la vaste demeure, les rosiers et les paons majestueux qui peuplent les alentours, un sentiment de plénitude l’envahit, jusqu’à l’obséder. Roman psychologique à la prose enchanteresse, L’Héritier est une ode à la beauté qui nous entoure. Lire la suite « L’héritier • Vita Sackville-West »

Manon des sources • Marcel Pagnol

heart_42

69777688_2284167791847147_7567587197067460608_n

Éditions de Fallois, 2009 (279 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Après la mort du Bossu, et la vente des Romarins, Manon et sa mère s’installent dans la grotte de Baptistine. Quelques années plus tard, Manon trouve l’occasion de se venger…

Pagnol s’est souvent adapté lui-même, passant aisément du théâtre au cinéma. Ici, il fait le chemin inverse, et adapte un film en roman : Manon des sources (1963), deuxième roman de L’Eau des collines, est la « mise en roman » du film éponyme, tourné dix ans plus tôt. On en retrouve tous les personnages, et on est émerveillé de voir que les dialogues, qui sont souvent, mot à mot, les mêmes, « s’entendent » aussi bien sur la page que sur l’écran. Manon des sources sera une sorte de testament : Pagnol ne réalisera jamais Jean de Florette, et n’écrira plus de fiction. Lire la suite « Manon des sources • Marcel Pagnol »

Lettres de mon moulin • Alphonse Daudet

heart_32

68246292_2267388613525065_3508532881154637824_n

Éditions Le livre de poche, 1989 (218 pages)

Ma note : 13/20

Quatrième de couverture …

Le Nord de la France, noyé dans les brumes, ignorait le Sud. Alphonse Daudet le lui fit découvrir par ses Lettres de mon moulin. La Provence, celle de la mer et celle de la montagne, est apparue soudain avec ses troupeaux, ses belles Arlésiennes et ses parfums. Un siècle plus tard, maître Cornille et son secret, la mule du pape qui retient son coup de pied, le curé de Cucugnan, le sous-préfet aux champs, tous ses personnages vivent encore avec la même intensité.
Tristes ou gais, mélancoliques ou satiriques, ces petits textes sont des chefs-d’œuvre de malice, de poésie et d’émotion. Lire la suite « Lettres de mon moulin • Alphonse Daudet »

Jean de Florette • Marcel Pagnol

heart_42

91cA0ZfjXnL

Éditions de Fallois, 2008 (280 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Au village des Bastides Blanches, on hait ceux de Crespin. C’est pourquoi lorsque Jean Cadoret, le Bossu, s’installe à la ferme des Romarins, on ne lui parle pas de la source cachée. Ce qui facilite les manœuvres des Soubeyran, le Papet et son neveu Ugolin, qui veulent lui racheter son domaine à bas prix…

Jean de Florette (1962), premier volume de L’Eau des collines, marque, trente ans après Pirouettes, le retour de Pagnol au roman. C’est l’épopée de l’eau nourricière sans laquelle rien n’est possible.
Marcel Pagnol y développe l’histoire du père de Manon, évoquée sous forme de flash-back dans le film Manon des sources (1952). Les dialogues sont savoureux, et la prose aussi limpide que dans les Souvenirs d’enfance. Quant au Papet et à Ugolin, à la fois drôles et terrifiants, ils sont parmi les créations les plus complexes de Pagnol. Lire la suite « Jean de Florette • Marcel Pagnol »

Au bonheur des dames • Émile Zola

heart_4

couv15218978

Éditions Le livre de poche, 2005 (513 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au bonheur des dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s’amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu’une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d’enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d’elle le symbole du modernisme et des crises qu’il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie. Lire la suite « Au bonheur des dames • Émile Zola »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑