Recherche

La bibliothèque de Bénédicte

Catégorie

Littérature anglaise

Agatha Raisin enquête, tome 8 : Coiffeur pour dames • M. C. Beaton

heart_4

51qceq9qhal

Éditions Albin Michel, 2017 (285 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Pour toutes ses clientes, Mr John est un magicien : un coiffeur aux doigts d’or qu’elles adorent ! Mais, peu après avoir confirmé ses talents auprès d’Agatha Raisin qui voit poindre ses premiers cheveux blancs, Mr John meurt dans son salon, victime d’un empoisonnement, sous les yeux de la détective. Voici Agatha embringuée dans une drôle d’enquête. Qui en effet pouvait en vouloir à Mr John, adulé par ses nombreuses clientes qui lui confiaient leurs plus troubles secrets ? Lire la suite

Publicités

Le train bleu • Agatha Christie

heart_4

Le-train-bleu

Éditions Le livre de poche, 2008 (221 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Dans ce train de luxe en partance pour la Côte d’Azur, à bord duquel se trouvent quelques privilégiés qui fuient les brumes de l’Angleterre, la fille d’un richissime homme d’affaires américain est assassinée. Une enquête particulièrement difficile pour Hercule Poirot… Lire la suite

Agatha Raisin enquête, tome 7 : À la claire fontaine • M. C. Beaton

heart_32

CVT_Agatha-Raisin-enquete-tome-7--A-la-Claire-Fontain_2659

Éditions Albin Michel, 2017 (284 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

Ancombe, paisible petit village, possède une source d’eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l’arrivée d’une société qui veut l’exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s’enrichir ou renoncer à la paix ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l’affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d’aller à la source et se fait embaucher par la société… Lire la suite

La disparue de la cabine n°10 • Ruth Ware

heart_32

34104784_1992088514388411_4291868017534435328_n

Éditions Fleuve, 2018 (428 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyages, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flots, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord. Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était. Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord… Lire la suite

Avec vue sur l’Arno • E. M. Forster

heart_32

9782221145296ORI

Éditions Robert Laffont, 2017 (351 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

Miss Bartlett ne s’en remet pas : pour son premier voyage à Florence, sa jeune cousine Lucy devait bénéficier d’une chambre avec vue. Comment la tenancière de leur pension a-t-elle pu si cruellement les décevoir ? Tandis que la jeune fille et son chaperon accusent ce terrible coup, M. Emerson et son fils George, également pensionnaires, ont l’impertinence de proposer leurs propres chambres, qui, elles, ont vue sur l’Arno. Son éducation prévient Lucy contre les Emerson, mais son instinct lui suggère que le mal n’est pas grand… Avec finesse et humour, E. M. Forster livre ici une délicieuse satire des préjugés et convenances ridicules qui contraignent les affinités naturelles. Au monde terne et étriqué de la bienséance, côté cour, s’oppose l’évasion promise par cette fameuse vue. Le récit du combat intérieur que mène Lucy pour dépasser ce confinement et affirmer ses désirs est une ode délicate et sensible à la liberté. Lire la suite

Les quatre • Agatha Christie

heart_4

9782253027201-T

Éditions Le livre de poche, 2014 (188 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Hercule Poirot semble enfin avoir trouvé des adversaires à sa mesure : un quatuor criminel, dont le but n’est rien de moins que de s’assurer la domination du monde. Rude bataille en perspective ! Lire la suite

Elizabeth et son jardin allemand • Elizabeth von Arnim

heart_51

9782841004867

Éditions Bartillat, 2011 (165 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Elizabeth et son jardin allemand raconte la passion d’une femme pour son jardin. En un an, l’héroïne s’efforce de créer un environnement unique qui lui sert de refuge, où elle donne libre cours à sa conception du jardin, monde clos et idéal. Là s’expriment la liberté et l’amour qui lui sont refusés par ailleurs. Épouse anglaise d’un comte prussien, mère de trois petites filles, Elizabeth aspire à une vie plus riche en émotions. Écrit sous la forme d’un journal intime, ce roman restitue le rythme des saisons : l’épanouissement de ce jardin « à soi » se mêle à la vie intime et sociale d’Elizabeth qui affronte son existence avec une pointe d’humour provocateur. Philosophe, la jeune femme se confie et dévoile ainsi ses plus profondes aspirations. Aujourd’hui encore, l’expérience d’Elizabeth von Arnim peut nourrir l’inspiration de tous les amoureux de jardins.
Paru anonymement à Londres en 1898, ce récit autobiographique, plein d’esprit et de poésie, grand succès lors de sa publication, fut redécouvert dans les années 1980 avec l’ensemble de l’œuvre d’Elizabeth von Arnim. Lire la suite

Agatha Raisin enquête, tome 6 : Vacances tous risques • M. C. Beaton

heart_32

CVT_Agatha-Raisin-enquete-tome-6--Vacances-tous-risqu_6695

Éditions Albin Michel, 2017 (286 pages)

Ma note : 13/20

Quatrième de couverture …

God damned ! Voilà que James Lacey, le charmant voisin d’Agatha Raisin, a disparu ! Renonçant à lui passer la bague au doigt, comme il le lui avait promis.
C’est mal connaître Agatha. Délaissant son village des Cotswolds pour Chypre, où James et elle avaient prévu de célébrer leur lune de miel, elle part sur les traces de l’élu de son cœur, bien décidée à lui remettre la main dessus ! Mais à peine l’a-t-elle retrouvé, pas le temps de s’expliquer : une touriste britannique est tuée sous leurs yeux. Fidèle à sa réputation, Agatha se lance dans l’enquête, quitte à laisser filer James, las de ses excentricités. Lire la suite

La foire aux vanités • William Makepeace Thackeray

heart_32

couv21470530

Éditions Folio, 2016 (1041 pages)

Ma note : 13/20

Quatrième de couverture …

Le XIXe siècle britannique est divisé entre Dickens et Thackeray comme le nôtre entre Balzac et Stendhal. Thackeray (1811-1863) est l’égal de Stendhal et La foire aux vanités (1848), son chef-d’œuvre. Il y utilise un style humoristique ou ironiquement épique pour donner l’un des plus grands moments de satire sociale en langue anglaise. La thèse fondamentale du livre est que, dans la société occidentale, le seul moyen d’arriver, si l’on est sans naissance et sans fortune, est de violer tous les principes moraux que la société fait semblant de respecter. Qui faut-il blâmer, ces aventuriers, ou le système qui les rend nécessaires ? Le personnage principal est une femme hypocrite, ambitieuse et sans scrupules : on assiste à son ascension au sommet de la société et à sa chute. Autour d’elle s’agite, dans une immense fresque, la Foire aux vanités. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑