Recherche

La bibliothèque de Bénédicte

Catégorie

Littérature anglaise

Le meurtre de Roger Ackroyd • Agatha Christie

heart_4

9782253006961-T

Éditions Le livre de poche, 2016 (222 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l’industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr Sheppard. La veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plus tôt, elle a assassiné son mari. Lire la suite

Publicités

Lettres choisies de la famille Brontë • recueil de Constance Lacroix

heart_51

Lettres-choisies-de-la-famille-Bronte

Éditions La table ronde, 2017 (591 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Si les œuvres des sœurs Brontë sont connues de tous, il n’en va pas de même pour leur correspondance, a fortiori en France où elle n’avait pas encore été traduite. Le présent recueil réunit plus de trois cents lettres de cette famille hors norme.
Celles de Charlotte à son amie Ellen Nussey ou à ses éditeurs londoniens, tantôt véhémentes, tantôt mélancoliques, sont d’une humilité extrême. Durant sa courte existence, Charlotte s’éloigne rarement de la cure de Haworth où elle veille tour à tour son frère et ses sœurs dans leurs derniers instants. De ces deuils, la jeune femme, qui ne place jamais l’art au-dessus de la vie, laisse des témoignages d’une grande pudeur.
S’ajoutent à cet autoportrait non prémédité les lettres de son frère Branwell, où transparaît la déchéance d’un esprit prometteur : celles d’Emily, plus rares et d’une austérité caractéristique ; celles d’Anne, en forme de professions de foi ; et, enfin, celles de leur père, qui révèlent une tendresse et un humour inattendus, bien loin des traits sévères sous lesquels il est souvent dépeint. Lire la suite

Cartes postales de Grèce • Victoria Hislop

heart_51

21752301_1880635195533744_1217502262566628274_n

Éditions Les Escales, 2017 (429 pages)

Ma note : 17/20

Quatrième de couverture …

Dans sa boîte aux lettres, Ellie trouve, semaine après semaine, des cartes postales signées d’une simple initiale : A. Ces cartes ne lui sont pourtant pas destinées. Pourquoi lui parviennent-elles ? Qui est l’expéditeur ? Mystère.
Portant l’éclat du ciel grec et l’eau cristalline de la mer, ces missives sortent la jeune femme de sa morosité quotidienne. Un jour, elles cessent cependant d’arriver. Ellie se sent délaissée, privée de cette bouffée d’oxygène qui la faisait rêver et voyager. Elle prend alors une décision : découvrir ce pays par elle-même.
Le matin de son départ, Ellie reçoit un carnet par la poste. L’odyssée d’un homme, le fameux A, y est racontée. Celui-ci observe avec tendresse et générosité les Grecs, leurs coutumes, et ce qui fait le sel de leur quotidien. Derrière ses observations et ses savoureuses anecdotes se dessine le portrait d’un homme blessé. Pourrait-il encore croire à l’amour ? Lire la suite

Les enquêtes d’Hercule Poirot • Agatha Christie

heart_32

9782253061571-001-T

Éditions Le livre de poche, 2014 (222 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

Disparition de bijoux, suicide suspect, espion retors, meurtre crapuleux, escroquerie de haut vol ou sombre affaire d’héritage : rien ne résiste à l’illustre Hercule Poirot… Lire la suite

Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière • M. C. Beaton

heart_32

Pas-de-pot-pour-la-jardiniere

Éditions Albin Michel, 2016 (246 pages)

Ma note : 14/20

Quatrième de couverture …

De retour dans les Costwolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d’une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu’amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s’annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s’incline pas avant d’avoir combattu (quitte à se livrer à l’une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) ! C’est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n’était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale. Lire la suite

Le crime du golf • Agatha Christie

heart_4

20604307_1863087683955162_7686531638141999876_n

Éditions Le livre de poche, 2017 (220 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Hercule Poirot se rend en France car il a reçu un SOS pressant d’un certain M. Renauld. Lorsqu’il arrive sur place, flanqué du fidèle Hastings, c’est pour apprendre l’assassinat de son client, dont le corps, lardé de coups de couteau, a été retrouvé au fond d’un trou creusé sur un terrain de golf… Lire la suite

La mystérieuse affaire de Styles • Agatha Christie

heart_4

9782253015840-001-T

Éditions Le livre de poche, 2016 (223 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Qui avait intérêt à assassiner la richissime Mrs Ingelthrop, maîtresse de la propriété de Styles ? Pratiquement tous ceux qui l’entouraient. Mais pourquoi Poirot protège-t-il le second mari de la victime, qui fait un coupable idéal ? Le premier roman d’Agatha Christie. Lire la suite

La dame en blanc • W. Wilkie Collins

heart_4

75448114

Éditions Phébus, 1998 (554 pages)

Ma note : 16/20

Quatrième de couverture …

Les Français avaient oublié ce roman, ancêtre de tous les thrillers, qui fascinait Borges et rendit jaloux Dickens (roman publié ici pour la première fois en version intégrale). Il nous révèle une sorte de Hitchcock de la littérature : suspens, pièges diaboliquement retors, terreurs intimes, secrètes inconvenances – rien n’y manque. Pourtant le chef-d’œuvre de Collins n’a jamais cessé d’être dans les pays anglo-saxons un succès populaire : l’un des plus sûrs moyens, en tout cas, d’empêcher l’innocent lecteur de dormir.
Lire la suite

Alice au pays des merveilles, suivi de La traversée du miroir • Lewis Carroll

heart_4

9782253094661-001-T

Éditions Le livre de poche, 2015 (296 pages)

Ma note : 15/20

Quatrième de couverture …

Tandis qu’elle s’ennuie sur la berge d’un fleuve, Alice voit tout à coup passer un lapin blanc, ce qui n’a rien d’exceptionnel, mais, chose surprenante, elle le voit également tirer une montre de la poche de son gilet. Intriguée, la voilà qui se lance à sa poursuite. Le lapin disparaît dans un grand terrier : elle décide d’y descendre à son tour.
C’est à la demande d’une vraie petite fille, justement prénommée Alice, que Charles Dodgson, professeur de mathématiques à Oxford, couche sur le papier l’histoire qu’il lui a racontée, en promenade, un jour de l’été 1862. Trois ans plus tard, sous le pseudonyme de Lewis Carroll, il la fait paraître et, encouragé par l’accueil de la presse, lui donne pour suite La traversée du miroir dont le succès, en 1871, est encore plus considérable. C’est que l’auteur sait prendre l’enfant au sérieux, et du coup toucher les adultes, comme il sait se dégager assez de l’Angleterre victorienne pour ouvrir à son livre l’avenir d’une œuvre classique. Lire la suite

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑