heart_4

mavieesttoutafaitfascinante_43439x1

Éditions Jean-Claude Gawsewitch, 2008 (94 pages)

Ma note : 15/20

Pénélope vit à Paris, dans le plus petit appartement du monde, avec son chat, ses paires d’escarpins et ses tracas ô combien existentiels : une mère envahissante, un chéri qui ne l’écoute qu’à moitié, sa réticence à faire du sport, les rendez-vous interminables à la banque ou à l’ANPE, ou encore le temps qui passe. Heureusement, ses copines, l’homme de sa vie (et oui, il n’est pas parfait mais il est là !) ainsi que sa passion viscérale pour le shopping sont là pour lui faire oublier ses quelques ennuis du quotidien. Comme nous, Pénélope est une jeune femme bourrée de défauts. Elle râle, parle beaucoup, s’obstine à tenter de rentrer dans une taille 36, fait parfois preuve de grossièreté lorsqu’elle est agacée et ne fait la vaisselle qu’une fois l’an (ou presque). Et c’est aussi pour ça qu’elle se révèle être si pétillante et attachante.

Première plongée dans l’univers de Pénélope Bagieu (puisque premier emprunt d’une de ses bandes dessinées à la bibliothèque de ma ville), cette lecture a été une jolie surprise. Je la juge parfaite pour la période estivale, tant elle est légère et bourrée d’humour. J’ai également adoré les illustrations de l’auteure tout comme j’ai apprécié découvrir une héroïne sympathique, qui pourrait être une copine, ou même encore qui pourrait étrangement nous ressembler. Pénélope Bagieu tape en plein dans le mille en nous décrivant le quotidien d’une jeune femme qui se démène pour faire face aux petits travers de la vie et ce, qu’ils concernent sa vie personnelle ou sa vie professionnelle. Je me suis reconnue dans de nombreuses situations, et je dois reconnaître que la répartie du personnage de Pénélope m’aura beaucoup fait rire.

Malgré tout, deux petits bémols font que peut-être j’ai « seulement » frôlé le coup de cœur, sans réellement le ressentir. Tout d’abord cette bande dessinée se lit extrêmement vite, peut-être trop vite. Me concernant en 15-20 min c’était plié. Mais surtout, je trouve dommage que les planches ne suivent absolument pas un semblant d’intrigue. S’il y a bien un fil conducteur (les mini tranches de vie qui jalonnent la vie de notre héroïne), on a comme un ressenti de désordre, d’incohérence. Les pages peuvent donc se lire dans l’ordre que l’on souhaite, mais je crois que j’aurais préféré avoir quelques repères, comme pour avoir le sentiment de suivre une certaine chronologie. Pénélope Bagieu a cependant une excuse : la majorité des planches présentées dans cet ouvrage constitue un ensemble de morceaux choisis (issus du blog de notre illustratrice).

Pour résumer, une lecture idéale pour l’été, à savourer au soleil ou au bord d’une piscine. Petite bulle de bien-être, j’ai ri de bon cœur aux tribulations de notre jeune parisienne quasi trentenaire. C’est girly, c’est frais, il n’y a pas besoin de trop réfléchir et c’est très bon pour le moral. Dommage que ce soit trop court et qu’il n’y ait pas une intrigue vraiment suivie, mais je compte bien poursuivre avec Pénélope Bagieu. D’ailleurs, je vous parlerai très bientôt du premier tome de la saga Joséphine. Affaire à suivre.

63299052    25681673

Publicités