La planète des singes : Suprématie

203328.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie : 02 août 2017

Réalisation : Matt Reeves

Avec Andy Serkis et Woody Harrelson

Science-fiction, Action, Aventure

Ma note : 13/20

Dernier volet de la saga La planète des singes, cet opus met un point final aux épopées de César (qui doit toujours défendre les siens contre une armée humaine). Qui des hommes ou des singes remportera le combat ? L’avenir de chaque espèce est en jeu.

Je suis allée voir Suprématie il y a un peu plus d’une semaine, et je dois d’ores et déjà vous avouer une chose : je n’ai jamais lu le roman d’origine (écrit par Pierre Boulle, au début des sixties). Plus grave encore, je n’avais jusqu’ici jamais vu un seul film relatif à l’univers de La planète des singes… Autant dire que je partais de très loin. Je me suis donc retrouvée à visionner ce film par simple curiosité (mais aussi et surtout pour faire plaisir à mon copain qui avait très envie d’aller le voir au cinéma).

D’emblée, ce qui frappe reste pour moi la qualité des effets spéciaux. Humanisés à l’extrême (puisqu’ils sont ici, pour la plupart, doués de la parole), les personnages des singes sont réellement stupéfiants. Je ne m’attendais pas à lire autant d’humanité, de douleur ou encore d’émotion dans les yeux magnifiques de ces singes. Et c’est pour moi un élément crucial : l’immersion dans l’univers du film est donc totale (même pour moi, qui ne suis pas forcément très fan de science-fiction). Alors oui, Suprématie reste évidemment un film de guerre (ce n’est pas forcément ce que je préfère) mais de nombreux éléments ont su capter mon attention. La présence de la petite Nova, une enfant qui ne parle pas et qui trouve en la compagnie des singes une seconde famille. Tout ce questionnement autour de l’Humanité. Comment considérer ces singes qui parlent, montent à cheval et se montrent supérieurs à l’Homme sur bien des points ? J’ai beaucoup aimé les questionnements soulevés par ce film.

La-Planete-des-singes-suprematie-la-critique

Concernant l’atmosphère propre à cette réalisation, celle-ci se fait plutôt sombre. Car des scènes dures, il y en a. Malgré tout, je trouve que ce film met davantage l’accent sur l’émotion que sur l’action (attention à la déception pour celles et ceux qui attendent de vraies et grandes scènes de combat, même si ce film ne manque pas de scènes spectaculaires). Les liens familiaux. La question de la transmission entre les générations. Suprématie nous confronte également à ces deux grandes thématiques.

En bref, j’ai plutôt apprécié cette immersion dans l’univers de La planète des singes. Je m’attendais à un film violent, très brut de pomme, or il n’en est rien. Suprématie est bien plus que ça car on y trouve des émotions (on s’attache même à certains singes) tout en se questionnant, et pour moi c’est tant mieux ! J’ai également plutôt apprécié la bande son (qui sort de l’ordinaire au niveau de ce que l’on peut rencontrer habituellement). Pour moi ce film n’est pas le film du siècle, mais j’en ressors agréablement surprise.

la-planete-des-singes-suprematie-maurice

11 commentaires sur “La planète des singes : Suprématie

Ajouter un commentaire

  1. Comme toi, je suis allée voir ce film sans avoir jamais rien lu ni vu avant de l’univers, par simple curiosité. Et comme toi également, j’ai été tout simplement bluffée par les effets spéciaux ! C’est vrai que c’est un élément crucial de l’immersion et ça m’a vraiment projetée dans le film, plus que je ne l’aurais cru. Et même au-delà de ça, c’est un très beau film, très malin avec les jeux de lumière (les ombres projetées sur les visages sont toujours très parlantes sur leur intériorité) et une histoire touchante grâce à cette enfant perdue. Une histoire plutôt bateau, c’est vrai, mais qui fonctionne malgré tout^^

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai été agréablement surprise par tous les aspects que tu viens de citer. Je trouve que ça change tellement des films de guerre, où il y a seulement du sang, de la violence et des scènes spectaculaires.
      C’est vrai que du coup le film reste intéressant à suivre !

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai vu les deux volets précédents, autant dire que j’avait très envie de voir celui-ci qui est annoncé comme le dernier. Une fois encore j’ai été bluffée par le jeu des acteurs, notamment Andy Serkis dans le rôle de César. Sinon, je ne te cache pas que j’ai beaucoup pleuré car la cause animale me tient énormément à coeur.
    Bises.

    Aimé par 1 personne

    1. Je te comprends. On a beau savoir à l’avance que les singes sont faits avec des images de synthèse, on est tellement pris dans le film… J’ai eu du mal avec certaines scènes moi aussi. J’espère que ça n’a pas tout gâché et que tu as quand même réussi à passer un bon moment.

      Merci pour ton petit mot Misticat, à très bientôt !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :