heart_2

9782842637965

Éditions Le Dilettante, 2014 (286 pages)

Ma note : 10/20

Quatrième de couverture …

Deux histoires.
Deux histoires de jeunes gens de notre temps, repus, mais affamés, polis, mais enragés, qui préfèrent encore prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n’en vivre aucune.

La première phrase

« C’est un café près de l’Arc de triomphe. Je suis presque toujours assise à la même place. »

Mon avis …

Depuis ma découverte de L’échappée belle et du recueil de nouvelles Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, je n’avais qu’une envie : poursuivre avec Anna Gavalda. Force m’a été de constater que je suis loin d’accrocher avec la totalité de ses écrits. J’avais ainsi été un brin déçue avec ma lecture de La consolante. Pour moi, La vie en mieux vient justement rejoindre cette déception. J’avais été avant tout séduite par la couverture, la promesse de découvrir deux petites histoires de personnages ayant à peu près le même âge que moi. Finalement, je n’ai absolument pas adhéré à l’univers esquissé par l’auteure. Nous y retrouvons bien son phrasé direct, dans l’air du temps. Malheureusement, c’est aussi ce qui aura pu énormément m’agacer… J’ai de même trouvé le quotidien des personnages tellement éloigné de ce que je vis en ce moment, qu’il m’a été impossible de m’identifier à eux (qu’il s’agisse de Mathilde ou de Yann). Je n’ai donc pas été transportée, ni par les intrigues, ni par l’écriture d’Anna Gavalda que j’apprécie pourtant beaucoup.

Avec ce petit livre, l’auteure nous livre ainsi deux récits (ou deux grandes nouvelles). Mathilde et Yann ont un point commun : ces deux personnages se laissent porter par le hasard, les évènement, sans réellement prendre leur vie en main. Jusqu’au jour où ils décident réellement de tout lâcher, pour vivre pleinement.

Il y a d’abord Mathilde, 24 ans. Lorsqu’elle se fait voler son sac à main, la jeune femme n’a plus qu’une idée (folle) en tête : retrouver l’homme qui le lui a retrouvé et remis en main propre. Je n’ai pas réellement réussi à accrocher. Disons que je n’ai pas compris pourquoi notre héroïne s’obstinait tant à souhaiter retrouver un homme, pour lequel elle aurait eu un coup de cœur, alors même qu’elle le trouvait quelconque voire louche le jour de leur rencontre… Je suis même curieusement restée sur un ressenti de malaise une fois ma lecture achevée. Cette lecture ne restera donc pas dans les annales.

Ensuite, il y a Yann (26 ans). Si j’ai peut-être davantage accroché à son personnage, je n’ai pas su m’intéresser à l’intrigue en huis clos qui pour moi tourne en rond. Anna Gavalda nous dessine ici l’histoire d’un jeune homme, qui grâce à une soirée auprès de ses voisins se rend compte d’une chose : il ne se sent pas heureux ni épanoui dans sa vie. Encore une fois, je n’ai pas été convaincue pour un sou.

En bref, ce livre est pour moi une déception. Je pense surtout que je m’attendais à autre chose. J’attendais en effet un lien, une rencontre, entre nos deux personnages. Quel dommage qu’il s’agisse de deux histoires bien distinctes… Je pense malgré tout retrouver prochainement Anna Gavalda avec Ensemble, c’est tout. Mais je pense qu’après, je m’arrêterai là.

Extraits …

« Les gens qu’on aime, on ne les rencontre pas, voyons, on les reconnaît. »

Publicités